Classification

  • ClasseInsectes
  • OrdreLepidoptera
  • FamilleNymphalidae
  • GenreEuphydryas
  • Espècematurna
  • Nom scientifiqueEuphydryas maturna
Données de l'espèce

Cartes, phénologie, nombre de données, etc...

Morphologie

Longueur de l'aile antérieure : 21-24 mm
Envergure : 35-42 mm

Les adultes présentent une dominance de couleur orange/rouge ; le dessus est formé d'un damier de couleur orange, jaune/blanc et noir organisé en lignes. Le dessous est dominé par l’orange et le blanc crème. Les chenilles épineuses sont à dominance noire avec des taches jaunes.

Habitat

Le Damier du Frêne vit dans les milieux forestiers et occupe particulièrement les lisières, clairières, forêts claires et abords des chemins forestiers. Avant l'hiver les chenilles sont grégaires et tissent des nids de soies ; au printemps, elles s'isolent. Les adultes sont observables durant environ un mois sur entre mi-mai et mi-juillet ; ils vivent dans la canopée.

Régime alimentaire

Les adultes butinent les herbacées et les matières organiques en décomposition (déjections, cadavres, etc.). La chenille consomme successivement deux types de plantes : le Frêne (Fraxinus excelsior) puis des plantes basses (plantains, véroniques, chèvrefeuilles).

Relation avec l’homme

L'espèce est en danger d'extinction en région Bourgogne pour des raisons assez similaires à celles du Grand sylvain (changement climatique, circulation forestière, sylviculture et entretien intensif). Elle fait l'objet d'un Plan régional volontaire d'actions en Bourgogne.

Réseau trophique

Les papillons sont les proies de nombreux insectivores, ils peuvent être consommés par d’autres insectes et des oiseaux par exemple.

Répartition géographique

L'espèce est en régression importante en Europe de l'Ouest ainsi qu'en France. Des stations relictuelles en milieux frais existent en région Centre, mais la plus grande entité populationnelle est présente en Côte d'Or, se poursuivant légèrement dans les départements limitrophes.

Bibliographie Damier du frêne (Le)

SIRUGUE D. & GOURLIN B. (coord.), 2016, La faune sauvage de Côte-d'Or, Revue scientifique, Bourgogne-Nature, 14 : 488

Conservatoire des sites naturels bourguignons, 2002, Guide des espèces protégées en Bourgogne, Ouvrage : 176p.

DUTREIX C., 2013, Papillons diurnes et nocturnes de Bourgogne, Ouvrage, L'escargot savant : 368p.

ESSAYAN R., Dimanche 20 juillet 2014, Ça papillonne dans nos régions, Article de presse, Bien Public, Journal de Saône-et-Loire et Journal du Centre : 1

ESSAYAN R., Dimanche 29 mars 2015, Ça papillonne..., Article de presse, Bien Public, Journal de Saône-et-Loire et Journal du Centre : 1

ESSAYAN R., JUGAN D., MORA F. & RUFFONI A. (coord.), 2013, Euphydryas maturna (Linnaeus, 1758) - le Damier du Frêne, Ouvrage, in Atlas des papillons de jour de Bourgogne et de Franche-Comté (Rhopalocères et Zygènes), Bourgogne-Nature, Hors-série 13 : 352-355

ESSAYAN R. & JUGAN D., 2007, Le projet de cartographie des Rhopalocères et Zygènes de Bourgogne et Franche-Comté (Lepidoptera), Revue scientifique, Bourgogne-Nature, 5 : 27-29

ESSAYAN R. & RUFFONI A., 2012, Constitution d’une liste rouge des papillons de jour de Bourgogne (Rhopalocera & Zygaenidae), Revue scientifique, Bourgogne-Nature, 16 : 94-109

LAFRANCHIS T., 2000, Les papillons de jour de France, Belgique et Luxembourg et leurs chenilles, Ouvrage, Coll. Parthénope, Biotope édit., Mèze (France) : 448p.

LAFRANCHIS T., JUTZELER D., GUILLOSSON J-Y., KAN P.&B., 2015, La Vie des Papillons. Ecologie, Biologie et Comportement des Rhopalocères de France., Ouvrage, Ed Diatheo : 751p.

SIRUGUE D. (coord.), 2008, Le Morvan, inventaire des paysages et du patrimoine naturel : Les Papillons, Revue scientifique, Bourgogne-Nature, Hors-série 6 : 198-199