Classification

  • ClasseMammifères
  • OrdreErinaceomorpha
  • FamilleErinaceidae
  • GenreErinaceus
  • Espèceeuropaeus
  • Nom scientifiqueErinaceus europaeus
Données de l'espèce

Cartes, phénologie, nombre de données, etc...

Carte de l'espèce

  • Observations communales (toute période confondue)
  • Blanc : aucune observation signalée
  • Bleu : observations validées
  • Gris : observations en cours de validation
  • Rouge : vos observations
Morphologie

Tête et corps : 23-30 cm
Queue : 2-3 cm
Poids : 800-1200 g.

Avec le dos couvert de plus de 16 000 piquants, le Hérisson d’Europe est l’insectivore le plus connu.

Habitat

Le Hérisson d’Europe vit partout où il peut trouver gîte et couvert, sauf dans les milieux très humides. Selon les ressources alimentaires, son territoire varie de 4 à 40 hectares. Sa densité est plus forte où les cultures sont entrecoupées de bois et où les haies demeurent nombreuses. Il colonise jardins et banlieues des grandes villes. L’hibernation, la mise bas et l’élevage des jeunes ainsi que le repos diurne ont lieu à l’abri dans un nid de végétaux secs, principalement de feuilles, lui-même caché dans les broussailles, dans une remise, sous un tas de bois ou au pied d’une haie. L'hibernation dure cinq mois, d’octobre à mars, et les femelles se réveillent après les mâles. Un individu peut vivre jusqu’à une dizaine d’années.

Reproduction

Le Hérisson d’Europe se reproduit d’avril à août avec une ou deux portées par an de quatre à sept petits. La gestation dure cinq semaines.

Régime alimentaire

Espèce essentiellement crépusculaire et nocturne, le Hérisson d’Europe se nourrit d’insectes, de vers, d'escargots, de limaces, de petits vertébrés, d'œufs, mais aussi d'aliments d’origine végétale comme des fruits (pommes, poires, prunes, glands, baies) et des champignons. Sa consommation de ravageurs des cultures (escargots, limaces, etc.) en fait un auxiliaire précieux de l’agriculteur et du jardinier.

Relation avec l’homme

Le Hérisson d’Europe paie un lourd tribut au tra?c routier. En effet, quand il est effrayé, il se met en boule grâce à un muscle circulaire du dos, l’orbicularis. Ce comportement face à un danger entraîne de véritables hécatombes sur les routes. Au début du siècle dernier, Paul PARIS signalait que « les nomades font une chasse sans merci » à l’animal. Intégralement protégé, il est interdit de le détruire, de le capturer, de le naturaliser ou bien de détruire ou dégrader son milieu de vie.

Réseau trophique

Le Hérisson d’Europe a peu d’ennemis naturels, à l’exception du Blaireau, du Renard et du Grand-duc d'Europe qui est revenu en Bourgogne il y a maintenant 20 ans.

Répartition géographique

Le Hérisson d’Europe est commun ; il est présent sur l’ensemble du territoire français et occupe tout le territoire côte-d'orien, bien que son abondance soit à nuancer dans les espaces de grandes cultures.

Photothèque Hérisson d'Europe
Hérisson d’Europe (Erinaceus europaeus)
Hérisson d’Europe (Erinaceus europaeus)
Hérisson d'Europe - Erinaceus europaeus
Balade nocturne dans les plates-bandes
Hérisson adulte parc du château
Hérisson en maraude
Bibliographie Hérisson d'Europe