Retour à la liste

21 mares restaurées et créées dans l’Yonne et la Nièvre

Depuis 2018, nous menons avec le Parc naturel régional du Morvan (PnrM) des travaux de restauration de mares. Cet automne, 21 mares ont été restaurées ou créées sur le territoire du Contrat-Global Cure-Yonne, à cheval sur l’Yonne et la Nièvre. On vous présente cette belle opération !

Le programme de restauration de mares

Les mares sont les milieux dynamiques qui évoluent naturellement vers un comblement. Pour maintenir ce patrimoine naturel et historique, un projet de restauration est mis en œuvre dans le cadre du Contrat Global Cure-Yonne et du programme Réseaux Mares de Bourgogne, depuis 2018. La SHNA-OFAB contacte les propriétaires et réalise les inventaires de faune et les diagnostics écologiques permettant d'évaluer l'état de conservation des sites, le PnrM est maitre d'ouvrage et le tout en concertation avec les propriétaires.

Cette année, en novembre, le programme est intervenu sur 6 communes : Corbigny, Cervon, Chitry-les-Mines (58) et Saint-Père, Pierre-Perthuis, Vézelay (89), où 21 mares agricoles et communales ont fait l'objet de travaux de curage, bucheronnage et mise en défens.

Dépression creusée en prairie humide en faveur du Pélodyte ponctué à Saint-Père (89) © N. VARANGUIN
Mare abreuvoir curée et mise en défens à Corbigny (58) © SHNA-OFAB
Pourquoi effectuer des travaux sur certaines mares ?

Des études scientifiques menées depuis 2004 ont mis en évidence l'importance des réseaux de mares pour la biodiversité, présents sur certains secteurs bocagers. Toutefois, on estime que 20% des mares de Bourgogne ont disparu en 20 ans, impactant ainsi fortement la faune sauvage.

Les objectifs principaux de cette opération sont donc de stopper et de contrer la disparition des mares. Avec cette action, des habitats favorables aux amphibiens sont remis en état et parfois même créés ! Deux espèces vulnérables de Bourgogne-Franche-Comté sont particulièrement concernés : le Triton crêté (18 mares) et le Pélodyte ponctué (3 dépressions).

Pour ce dernier, ces nouveaux milieux favorables à la reproduction favoriseront sa recolonisation à partir de stations majeures connues un peu plus en aval dans la vallée de la Cure, permettant ainsi à terme le renforcement de ses populations (stations majeures qui font par ailleurs l’objet d’une stratégie de conservation avec le Conservatoire d'espaces naturels de Bourgogne).

Une mare de bonne qualité écologique, accueillant une faune et une flore diversifiée, présente de multiples intérêts : c’est un point d'abreuvement qualitatif, une zone humide essentielle à la préservation de la ressource en eau ainsi qu'un élément de notre petit patrimoine.

Jolie mare communale murée redécouverte sous la vase et les saules à Saint-Père (89) © SHNA-OFAB
Mare communale de Pierre-Perthuis (89) accueillant une belle population de Tritons crêtés, non restaurée car déjà favorable mais labellisée Refuge mare ! © SHNA-OFAB

Cette opération est possible grâce aux financements des Conseil départementaux de l'Yonne et de la Nièvre, et de l’Agence de l’eau Seine-Normandie.